L’ancien président a remporté une victoire éclatante lors de l’ouverture des primaires républicaines dans l’IOWA le lundi 15 janvier 2024. Les résultats ont été annoncés incroyablement rapidement, avec l’agence AP annonçant le triomphe de l’ancien président seulement 31 minutes après le début du vote. Cela marque son avance sur Ron DeSantis et Nikki Haley, alors que dans certaines circonscriptions, des électeurs écoutaient encore des discours et n’avaient même pas encore désigné leur candidat préféré.

Selon Joe Biden, actuellement candidat à sa réélection, il a déclaré lundi que son adversaire républicain était clairement le favori pour l’élection présidentielle. « Il est indéniablement le favori du camp opposé à ce stade », a-t-il partagé sur le réseau social X, incitant à des dons.

Par ailleurs, le retour du républicain à la Maison-Blanche inquiète les Européens. Au lendemain de ce succès écrasant, le Premier ministre belge a estimé que l’Union européenne ne devait pas redouter un éventuel retour de Donald Trump à la Maison-Blanche. «Si 2024 nous apporte à nouveau «America First» (l’Amérique d’abord), ce sera plus que jamais l’Europe seule face à elle-même», a déclaré Alexander De Croo devant les députés européens. «Nous ne devons pas redouter cette perspective. Nous devons la saisir, en plaçant l’Europe dans une position plus solide, plus forte, plus souveraine et plus résistante», a-t-il ajouté.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *